samedi 25 mars 2017

Scandale papal autour du blanc d'oeuf

A priori, je voulais vous parler de recettes à base d'oeufs aujourd'hui. C'est ce que je vais faire, mais auparavant un gros coup de gueule. En surfant sur mon canapé et sur l'Internet à la fois, je tombe sur cette photo.

Il s'agit d'une partie des célébrations du 60ème anniversaire de la signature du Traité de Rome, fondateur de l'Union européenne d'aujourd'hui. Cérémonies à Rome, donc. Et puis soudain, tel un oeuf pourri lancé à pleine vitesse au visage de millions de laïcs européens, voici cette image qui mélange allègrement et sans scrupules le politique et le religieux. Comme si la religion catholique était au coeur de l'Europe. Comme si le Pape était le centre du monde européen. Comme une tache blanche au milieu d'une europe sombre (même Angela est en sombre). Un message pas du tout subliminal et qui me choque profondément. Un groupe de blancs européens d'oeuf, avec le blanc de blancs au centre. Une vaste erreur de communication de l'Union européenne, un succès inouï pour la com' du Vatican. Le contre-exemple absolu de la laïcité et de l'Europe.

Du blanc d'oeuf donc, dégoulinant. Pas mangeable. Pas digérable. Une version en négatif noir et blanc d'un oeuf indigeste, censé se protéger, comme tout indigène contre les envahisseurs de l'Europe, heureusement tenus à l'écart par les murs de la Chapelle Sixtine, le doigt de Dieu et les cordons policiers qu'on imagine dehors.

A propos d'oeufs, donc, quelques recettes :

- Au pays basque, Fillon a pu goûter à une recette classique et éculée mais toujours aussi bonne d'oeufs crus et lancés de plusieurs endroits par des manifestants apprentis top chef qui ont bien visé. Heureusement Fillon avait laissé ses costumes Arnys chez son généreux ami de la François Fric, histoire de ne pas les tacher car l'oeuf ça tache. Fillon les récupèrera après avoir été battu aux élections, car ils allaient particulièrement bien avec les jolies montres qu'on lui a offertes. On apprend à ce sujet qu'une montre de Fillon vaut presque deux costumes Arnys et quelques dizaines de milliers d'oeufs. La recette stipule que pour un beau lancer d'oeufs, il est nécessaire de les choisir bien au-delà de la date limite, histoire de disposer d'un peu plus de H2S, ce délicat parfum qui caractérise lesoeufs pourris. Il est conseillé de briser un bout de l'oeuf avant de le lancer pour qu'il explose plus facilement au contact du costume. Le cuisinier-lanceur est libre de choisir quel bout briser en premier, le petit ou le gros. Le libre-arbitre c'est important. Extrait d'un site sur les bienfaits de l'oeuf ur la peau, histoire de prouver que les lanceurs d'oeufs sont aussi des bienfaiteurs de Fillon : "Les vertus cosmétiques de l’œuf ne sont plus à démontrer. C’est un partenaire insoupçonné qui fait des miracles sur les peaux grasses. Côté utilisation, les blancs battus en neige et appliqués en masque resserrent les pores et unifient le teint sans laisser la moindre trace de film gras, en plus d’éliminer les bactéries responsables de l’acné. Pas de gâchis, le jaune convient de la même manière aux peaux sèches quand il est combiné avec de l’huile d’olive. Adieu fourches et cheveux secs, induisez votre tignasse, de la racine jusqu’aux pointes, de ce mélange, vos cheveux vous en remercieront. Avons-nous cependant besoin de vous rappeler de vous rincer les cheveux à l’eau froide, au risque que votre crâne fasse office de plat de présentation ?"

- A Paris, Mélenchon a pu nous préparer une recette de hamburger avec oeuf à cheval ces McDo, puisque le restaurant près de la gare de l'Est a été envahi par des apprentis cuisiniers manifestant contre l'impérialisme des multinationales américaines. Dans la recette de Mélenchon, il est important de ne pas oublier le sel qui donne de l'éloquence et le poivre qui donne du piquant à la vie. L'oeuf à cheval doit être posé délicatement sur le steak comme la concierge sur son paillasson chez Boris Vian. Ne pas oublier de prendre des oeufs bio, Nick (Ce message s'adresse aux futurs cuisiniers bientôt remplacés par des robots capables de casser des oeufs sans faire d'hommelette).

- A Washington, Trump a fait une omelette géante, en cassant beaucoup d'oeufs. Il a raté son soufflé républicain à base d'Obamacare et tout le monde se moque de lui et vante son incompétence. Pour réussir une omelette, il faut en effet du doigté et de la patience. Ne pas y aller trop brutalement, sion on se retrouve avec plein de coquilles d'oeuf partout, ça colle et ça tache, et il est très difficile d'effacer une telle tache, surtout en début de mandat. Les oeufs c'est bon pour la santé, parait-il, mais Trump en a beaucoup trop cassé ces derniers temps. Ca commence à sentir le pourri. Et les oeufs très brouillés avec sa majorité parlementaire.

- A Cayenne, le premier ministre (devinette : c'est qui ?) essaye une nouvelle recette mais elle est apparue comme beaucoup trop pimentée pour la population locale, pourtant bien habituée à être maltraitée. Suite à sa recette ratée, la Guyane s'est mise en grève générale, au risque de ne plus pouvoir envoyer de fusée dans l'espace et de devoir se contenter d'oeufs cocotte en papier, ce qui ferait baisser drastiquement la productivité du plus grand des départements français.

- A Moscou, Marine est tombé dans l'oeuf à la russe, un mélange bien écrasé de blanc et de jaune, où on ne distingue plus les extrêmes. Beurk.

- Et pour revenir dans le Sud-Ouest, les oeufs de canard et d'oie sont particulièrement peu chers en ce moment, puis qu'il est interdit d'en faire des animaux. Un bon oeuf de cane à la coque avec des mouillettes au foie gras, voilà une bonne recette. Et puis zut l'épizootie !

Car, après tout, Pâques se rapproche (et mon mariage aussi d'ailleurs). Donc les oeufs en chocolat !
Yes !!!

vendredi 24 mars 2017

Des présidents partout

C'est le printemps des présidents. Certains anciens et expérimentés, d'autres frais et en apprentissage, d'autres enfin en devenir et espérance. 

Poutine d'abord. Le faiseur de présidents est toujours à la manœuvre, explicitement ou par derrière. Il vient de recevoir Marine au Kremlin, sa débitrice bancaire. Il a dit qu'elle représentait un courant qui croît en Europe (et pas un courant qui croit en l'Europe). Ça l'arrange évidemment, car une Europe faible est inefficace pour agir contre l'extension de l'empire russe vers l'ouest, domino par domino. Une Europe faible est également plus facile à maîtriser dans toutes sortes de négociations, commerciales évidemment mais aussi militaires avec le prochain Sommet de l'OTAN en la divine présence de Trump himself. Et une droite forte en France est à ce titre une double garantie pour lui, entre Fillon et Marine. 

L'Europe ensuite, avec son président sans pouvoirs mais reconduit. Un débat fascinant 60 ans après la signature du traité de Rome à Rome entre les six États fondateurs du marché commun. Avant de Gaulle, qui l'a combattu en permanence. Une Europe sans laquelle nous n'avons en France aucun avenir. 

Trump ensuite, avec son apprentissage attendrissant de la démocratie américaine. Il a dû repousser (a minima de 24 heures, et plus si difficultés) sa réforme libérale de l'Obamacare parce qu'il n'a pas trouvé immediatementà sa botte une majorité républicaine. Comment ? Des députés qui ne votent pas comme que je leur ordonne ? Il faut négocier ? Et je ne suis pas en situation d'imposer ma position ? Quel scandale ! Dur, dur pour un capitaine égocentrique d'industrie qui a hérité d'une fortune colossale. Pour le moment, ses premiers pas de président sont plutôt hésitants. Danger de torsion de cheville. Attention !

Moubarak aussi. Libère de prison, il peut recommencer à intriguer en Égypte et dans la région, alors que l'étrange coalition au pouvoir dans son pays n'a certainement pas apporté les preuves d'un changement pour le peuple. 

Et en France ?

Fillon est de plus en plus acculé (attention à bien prononcer le préfixe), car son suppléant a aussi été mis en examen avant Pénélope la semaine prochaine. Le pauvre a même dit avoir rendu ses fameux costumes (après le scandale évidemment) tout en les ayant portés. Rendre un costume d'occase fait sur-mesure pour vous ? Faut avoir le sens du devoir !!! Pour se défendre, lui le potentiel président, il attaque donc le président actuel. Un complotiste de plus, ce Fillon. Une forme de morale tellement loin de l'envie qu'on a pour notre prochain président, qu'on a l'impression de vivre dans un mauvais roman. 

Hollande est de plus en plus seul, lui. C'est la dernière ligne droite. Ses suiveurs le quittent un à un. Le ralliement officiel de Le Drian à Macron, tout en restant socialiste, est un coup de poignard dans le dos du PS. Hamon n'a rien vu venir. 

Macron, justement, est finalement celui qui s'en sort le mieux. Avec le cocktail hétéroclite qui le suit et qui devient plus imbuvable chaque jour, il jouit finalement d'une grande liberté. Le choix des investitures pour les législatives devient crucial. Puisque de plus en plus de politiques à droite et à gauche "classiques" font l'impasse sur la présidentielle, ils misent tous sur les législatives. On mesurera la force réelle ou supposée de Macron à sa capacité à gagner ces deux élections. Dans un rôle, s'il est élu, inédit dans notre vieille Vème République.  

Alors, vivement l'heure d'été. On se lèvera plus tôt mais on espère que les présidents redeviendront raisonnables. On a le droit de rêver, non ?

jeudi 23 mars 2017

Quelques grammes de finesse dans ce monde de brutes

Attentat à Londres. Snif. Même si les anglais sont nos meilleurs ennemis depuis des lustres de lustres, on est avec eux dans cette épreuve. Leur flegme a beau être légendaire, ainsi que leur "fighting spirit", il n'est pas facile de résister à la pression du terrorisme.

Alors parlons d'autre chose. De beauté. C'est aujourd'hui le 64ème anniversaire de la mort de Raoul Dufy. Il n'y a pas que la Fée électricité dans la vie de Raoul Dufy. Il n'y a pas que le fauvisme. Il y a aussi son amour des tissus imprimés, notamment sur cravate. Quelques images et liens alors.

Une marine paisible. Un jeu de couleurs simple. La Normandie (Etude à lire ici)

Mais en noir et blanc aussi...


Dufy a commencé très tôt à travailler pour la mode, avec Paul Poiret notamment.

Pétant

Des cravates qu'on peut porter à même la poitrine (pour les femmes manchottes, comme ici) ou sur une chemise (pour les hommes). A acheter entre autres ici... ou .


Alors
Juste quelques images 
pour se donner envie d'aller plus loin. 
Il pleut, le monde est sombre. 
Un peu de couleurs.
Non ?




mercredi 22 mars 2017

Travail, famille... Et la patrie ? #FFF reste muet

Soyons clairs, je ne suis pas pétainiste du tout, mais ce titre s'imposait. J'ai hésité avec #FFF, le nouveau surnom de Fillon - François Fric Fillon - depuis l'affaire de costumes offerts par M. Bourgi l'héritier de la Françafrique.
On croyait qu'on allait pouvoir parler du fond dans cette campagne (enfin !) et puis la mauvaise foi ressurgit. Dernier billet sur ce sujet, sauf nouvelle catastrophique, car ça me/vous gave.

L'affaire Le Roux a été rondement menée. Il a suffi d'une révélation lundi soir dans Quotidien, une de mes émissions favorites et qui alterne intelligemment information, enquêtes, humour et divertissement. Ouverture d'une information judiciaire, par le même parquet financier que pour Fillon (et aussi rapidement, donc tant pis pour l'argument à la Kalimero de #FFF), puis démission forcée du ministre concerné, dans la logique de transparence qu'Hollande a défendu depuis 2012. L'autorité de l'Etat (incarnée à l'intérieur du pays par le ministre de l'intérieur justement) n'a pas été bafouée. Il ne s'agit pourtant ici que de stages déguisés en CDD avec du travail réel ou pas, sur des lycéennes de filles, et d'à peine 50 000 euros.

Un évident contre-exemple de ce que n'a pas fait #FFF en s'accrochant au pouvoir. Un signe qu'il y a effectivement de la transparence et du contrôle à mettre en place, dans le respect de la séparation des pouvoirs, puisque les parlementaires ne savent pas s'auto-contrôler. On comprend le message subliminal anti-Fillon et en même temps l'absence de réaction du camp Fillon, accusé d'ailleurs depuis ce matin d'escroquerie et de faux en écriture, ce qui est encore plus grave. L'audition de Pénélope le 28 mars sera orageuse, à moins qu'elle ne soit également avancée d'un ou deux jours pour éviter la foule des méchants journalistes.

Quand on a confiance dans la démocratie et nos institutions, on a le droit de douter et d'exiger d'autres comportements. Il est connu que le pouvoir draine beaucoup de choses derrière lui : le fric, les "amis", les femmes/hommes et l'égo démesuré. Tous les VIP du monde ont droit à des cadeaux et à des tolérances que les autres n'ont pas le droit de voir, même de loin. Cela ne touche pas que les politiques, mais aussi les artistes ou les sportifs et plus généralement tous ceux qui ont une visibilité forte. Cependant, même si on considère que c'est une tare humaine impossible à effacer, on doit s'attendre à ce que les politiques ne tombent pas dans ce piège de la Nomenklatura.

Les slogans, c'est souvent jeté rapidement à l'eau, une fois clamé par écrit ou dans la rue. Ou alors c'est tronqué comme cela arrange ceux qui les prononcent. Liberté, égalité, fraternité est une belle devise, si on n'oublie pas le mot fraternité. Travail, famille, patrie était haïssable, et le reste encore, tronqué du dernier terme comme dans le cas de ces affaires récentes. J'adore aussi les excuses invoquées par les "présumés innocents mais accusés" du genre "Moi c'est pas pareil, il n'y a pas d'enrichissement personnel" (Marine). Arguties juridiques tout-à-fait valables dans un prétoire, mais immorales dans la rue.

Saluons donc deux choses ce matin :
- la vivacité de notre presse et son indépendance ;
- la promptitude de notre Président à régler ce type d'affaires quand cela tombe dans son domaine.

Et espérons que nous n'aurons pas à reparler de ce genre d'affaires jusqu'au 7 mai.

mardi 21 mars 2017

Onze candidats : une équipe de foot

Vous avez bien dormi ?
Je parle à ceux qui ont eu le courage de rester jusqu'à la fin du débat marathon sur TF1. Moi j'ai craqué vers 23h15...

Frais au début, les candidats se sont petit à petit fatigués (et nous avec).

De gauche à droite ou vice versa, comme vous voulez. Avant.

Pendant. Vous noterez qu'on est passé d'un strabisme divergent à un strabisme convergent.

La nouvelle star, Macrona Lisa

Et ils n'étaient que cinq. Imaginez les deux prochains débats à 11 ! Cacophonie prévisible.

Chaque camp y va de son vainqueur (le sien) sans surprise et pendant ce temps les sondages s'empilent et les affaires continuent. Celui qui avait le plus beau costume était forcément Fillon même s'il n'a certainement pas sorti ses plus chers. Ils avaient tous des vestes, même Marine. Une tenue obligée pour des candidats donc. Notons quand même le graphique tenu à la main par Marine, incompréhensible et donc détourné immédiatement sur Twitter, comme ici par exemple.


On dirait presque, ce matin, que les journalistes sont déçus qu'il n'y ait presque pas eu de mention des affaires de Fillon et Marine, sauf par Mélenchon et un peu Hamon mais dans le brouhaha. L'essentiel était-il là ? N'était-il pas plutôt dans la fin d'une opposition droite-gauche classique ? Une victoire évidente pour Macron d'une part et pour Le Pen d'autre part.

Tout le monde attend donc le début officiel de la campagne à onze.

Onze ?

Mais c'est une équipe de foot ça ! Qui jouerait à quel poste alors ?

  • Gardien de but 
    • Asselineau (une vraie passoire à rumeurs et complots "c'est la faute de l'arbitre")
  • Arrière centre-gauche
    • Poutou (de l'expérience pour tacler)
  • Arrière centre-droit
    • Dupont-Aignan (roquet rageur toujours dans les pattes des attaquants)
  • Arrière extrême gauche
    • Arthaud (ratisse dans son couloir, avec obstination)
  • Arrière extrême droit
    • Le Pen (a pourtant tendance a rester très à droite et à laisser un boulevard au centre)
  • Ailier gauche
    • Hamon (poste banal pour joueur banal)
  • Ailier droit
    • Fillon (idem, mais en plus bling-bling car en face il n'y a personne)
  • Pivot central
    • Macron (pivot et s'agitant en tous sens, les ballons passent par lui, ou les coups)
  • Pivot assistant
    • Lassalle (faire-valoir du pivot central, court beaucoup pour l'épauler)
  • Avant droit
    • Cheminade (obsédé par le but, quitte à y rentrer sans le ballon)
  • Avant gauche
    • Mélenchon (le plus agressif, le plus d'expérience)