mardi 31 juillet 2012

Classements

Ce matin, aux JO, la France est 3ème au tableau des médailles. Auparavant elle a été 11ème puis 5ème. Il va sans dire qu'elle ne devrait pas rester 3ème longtemps, car cela se saurait si la France était la troisième nation au monde, derrière la Chine et les USA, en terme de sport.

Félicitations aux sportives et aux sportifs qui ont gagné les 7 médailles à ce jour. Seules les 3 en or comptent pour le classement officiel, sinon nous serions nettement moins bien classés. De plus, pour les sports collectifs et les relais, ou pour le judo où il y a plusieurs médailles de bronze, le nombre de médaillés est supérieur au nombre de médailles comptées. À ce titre on espère une médaille en foot féminin, qui devrait se démultiplier en une vingtaine de médailles de la même couleur. Les officiels français ont affiché un objectif de 10 médailles d'or, d'une quarantaine de médailles de toutes les couleurs et d'un classement dans les dix premiers. À suivre !

 

 

Donc ce classement de la France, troisième, est exceptionnel. À savourer. François a eu du nez en allant à Londres justement hier ! Voilà un président qui a de l'intuition et de bons conseillers. Une bonne ministre des sports aussi, malgré son lapsus matinal après avoir fait la fête toute la nuit. Pas grave. Même pour une ministre. Comme il n'y a pas grand chose à se mettre sous la dent, l'opposition essaye de faire croire qu'un lapsus de ministre actuel est plus grave qu'une fracture du pied d'un ancien premier ministre, frimant en scooter sur les côtés pentues de Capri (c'est pas finiiiiiiiiiiiii...) qui sont effectivement très casse-gueule quand on fait le jeunot.

François annonce la possibilité pour la France d'une candidature aux JO de 2024, si toutes les conditions sont réunies bien sûr. 2024 ? C'est bien loin ! Dans 12 ans ? De toutes façons François ne sera plus président à ce moment ! Par contre, n'oubliez pas que la décision pour les jeux est prise 7 ans avant, donc celle-ci sera prise en juillet... 2017 ;) et que le dossier serait monté avec lui.

2017, c'est l'année de la fin du premier mandat de François (et le début d'un second ?), c'est aussi l'année de la fin de ce blog. Oui, je sais, ce deuxième événement pour 2017 vous tient en haleine... Patience, patience ! En attendant, profitez du blog, et de la présidence de François

Deux petites idées comme ça pour finir le mois de juillet, en même temps que la session extraordinaire du parlement.

NKM, qui se veut la future présidente de l'UMP profite de la blessure de Fillon et de la sieste de Copé pour regretter que le Parlement ait passé son temps en juillet à défaire ce que Sarkozy avait fait, sans rien faire de plus. Libé en profite d'ailleurs pour confondre défaire et déconstruire. Derrida doit se retourner dans sa tombe. Il faut dire qu'avec son paquet fiscal initialement voté l'été de son arrivée, Sarkozy avait beaucoup fait (pour les riches et pour le déficit). Il y avait donc beaucoup à défaire. Avec la méthode de François, faire quelque chose suppose d'en parler avant. Donc on fera avec, et à la rentrée ! Pendant ce temps Sarkozy bronze et dit du mal des autres, donc du bien de lui. Il faudra qu'il fasse son veuvage celui-là un jour.

Les classements sont à la base de beaucoup de choses : des notes données par les agences de notation financière et des menaces afférentes, des notes des élèves ou des étudiants y compris dans ces grandes écoles qui ont fini leurs recrutements cette année, des classements des universités entre elles mais on y reviendra. Ces classements sont la plupart du temps complètement vides de sens, mais c'est tellement plus facile de les regarder que de réfléchir ! Le classement devient un objet en lui-même, souvent plus important que ce qu'il est censé mesurer ou classer ou évaluer. Être dans le classement devient un objectif en soi.

Un petit exercice pratique pour vous : comment améliorer le classement de ce blog ?

 

lundi 30 juillet 2012

Hautes et Basses Cours

Ce n'est pas un certain Montesquieu qui prônait la séparation des pouvoirs ?

Le Conseil constitutionnel, garant et gardien de la constitution, se penche donc sur le sujet de la règle d'or. Faut-il ou ne faut-il pas modifier la constitution au préalable ? Que faudrait-il alors écrire dans la constitution ? Peut-on se contenter de faire référence à un traité européen sans en mentionner le contenu tout en mettant ce contenu dans une loi "organique", c'est-à-dire une loi plus forte qu'une loi normale mais moins forte que la constitution ? Ou doit-on écrire en lettres de feu les mots qui fâchent la gauche de la gauche dans la constitution ? Comment contourner une décision pour faire ce que l'on beut ?

Ce genre de débat est normal dans une démocratie et on verra bien ce que dit le Conseil, ce qui sera choisi comme stratégie par François (qui l'a annoncé), ce qui sera voté à l'automne, puis les inévitables recours devant ce même conseil par l'opposition. Tout serait donc parfait si la composition du Conseil n'était pas ce qu'elle est aujourd'hui, avec trois anciens présidents de la République, et de droite, dont Sarkozy qui évidemment a bataillé pour que cette règle d'or soit écrite dans la Constitution.

Aura-t-il la décence de se retirer des débats au sein du Conseil, ou jouera-t-il une déformation des pouvoirs ? Sera-t-il récusé, et est-ce même possible ? Voici un débat intéressant pour les analystes politiques et les constitutionnalistes. Quelles que soient les péripéties de cette affaire, le citoyen de base ne peut que se poser une question : où en est le partage des pouvoirs ? Avec pour incidentes : Qui a le pouvoir ? Qui le contrôle ? Qui est juge et partie ? Qui contrôle les contrôleurs ?

Ce n'est pas une question banale. A l'heure où l'on dit que la gauche a presque tous les pouvoirs en main, il y a des dérives possibles dans nos institutions pour tenter de contrebalancer ce pouvoir. Que nos chers (dans tous les sens du terme) députés s'étripent à l'Assemblée sur le budget ou autres est sain et normal. Que l'on déforme les institutions pour faire passer sa voix est un risque trop important pour notre jeune République.

A propos de jeune République, à comparer avec un autre exemple, venu d'Egypte, où la cour constitutionnelle joue un rôle actif continu dans la défense de l'ancien régime et de l'armée, contre le président élu, en ayant confirmé et reconfirmé la dissolution du Parlement. S'il ne s'agit pas de confusion des pouvoirs, que le grand Cric me croque !

Autre exemple d'actualité en Roumanie où la destitution du Président suite au référendum d'hier dépendra du taux de participation bien sûr, mais surtout de l'attitude du Conseil constitutionnel, qui acceptera ou non les résultats. Là encore, la composition de la Cour est cruciale. Par qui a-t-elle été nommée ?

Mais en France, nous n'en sommes là, n'est-ce-pas ?
Occupons nous de nos basses-cours et les poules seront bien gardées.


 

dimanche 29 juillet 2012

samedi 28 juillet 2012

JOyeuses vacances

Cette fois, ça y est. Les JO ont réellement commencé et il va être difficile de regarder autre chose à la télé. La télé ? C'est quoi la télé ?

Pour les passionnés, il y a encore quelques jours de débats à l'Assemblée nationale et au Parlement en attendant la quille. Quelques bonnes engueulades ne peuvent pas faire de mal avant de se ressourcer en vacances. Quelques couacs gouvernementaux aussi, entre les diverses tendances à gauche et des discours pas très huilés. Déjà fatigués nos ministres ? Il faut dire que les nouvelles budgétaires ne sont pas bonnes et que rares sont les hommes politiques à avoir le courage d'annoncer de mauvaises nouvelles. François a ce courage semble-t-il. On ne peut pas lui reprocher. J'apprécie à ce titre particulièrement les remarques de Valérie Pécresse qui joue parfaitement son rôle d'opposante de mauvaise foi, pendant que ses collègues s'entretuent allègrement. La mémoire courte et la réécriture du passé est souvent une caractéristique des hommes et femmes politiques. C'est piteux, mais on espère que les vacances leur feront également du bien !

Ensuite, rien de bien politique avant les universités d'été. Et encore...

L'UMP n'en organise pas cette année, officiellement pour des raisons budgétaires suite à ses mauvais résultats aux législatives, mais bon, ça arrange aussi pas mal les ténors et sopranos qui vont s'affronter pour les primaires l'élection de leur président(e). Au début de la dernière ligne droite, Copé et Fillon sont en tête au coude-à-coude avec leurs tuniques bleues, mais NKM se glisse entre eux et essaye de passer, pendant que Juppé attend dans le peloton et que les outsiders surveillent derrière en cas de chute. Les bookmakers parient sur Fillon qui paye mieux, mais Copé ouvre son sac et jette une poignée de clous comme sur le Tour de France. Quel suspense haletant... On va mettre tout ça au frais et attendre la fin de la sieste.

Le PS organise ses universités d'été à La Rochelle finalement, sans Ségolène semble-t-il ? Nous aimons pourtant ces grands moments de réunion familiale pendant lesquels tout le monde complote et se lance des regards assassins. D'autant plus que pour le congrès du PS, la motion commune Martine-Ayrault a pris tout le monde de court. Vivement que Ségolène soit recasée quelque part ! Ils ont déjà recasé Jospin...

Le FN, devenu riche, a des projets grandioses pour ses réunions et son futur siège à Paris, excusez du peu. Va-t-il augmenter son pactole suite à sa plainte contre Madonna ? En tous cas, Madonna n'a pas fait que des heureux en ne chantant à l'Olympia que quelques poignées de minutes, dont 20% pour parler de politique ! On se demande qui fait la promo de qui dans cette histoire.

Donc les JO ont commencé à Paris à Londres. Delanoé n'a pas été invité, je crois. La trêve olympique non plus d'ailleurs, qui n'existe plus depuis des lustres. En tous cas pas en Syrie.

vendredi 27 juillet 2012

Sprints

C'est le sprint final pour cette première session extraordinaire du Parlement depuis l'élection de François. Il reste plusieurs textes importants à voter. Après les textes consensuels, comme celui sur le harcèlement enfin revoté, ou très politiques comme le budget, c'est le tour de textes symboliques.

Le Sénat a rejeté la diminution du seuil pour les successions, en gros vous auriez été imposés plus sur des successions au-dessus de 100 000 euros par enfant, mais l'UMP et ses gros héritages veillent et vous êtes sauvés, temporairement. Ce fut une surprise, hier, et un double signe : la majorité est réduite au Sénat et pour certains textes elle sera très difficile à trouver ; la mobilisation des sénateurs de gauche est plus difficile à trouver, signe de leur mauvaise humeur ou de leur train qui prend ses quartiers d'été plus tôt, à gauche ? Sur ce coup il semble que cela soit un Vert qui a oublié de voter avec ses 11 procurations (réparé quelques heures plus tard)... Sur un tel texte, c'est anecdotique, et cela peut se corriger facilement. Mais cette situation, qui devait bien se produire un jour, se produit bien tôt ! À suivre avec les derniers textes de cette session et à la rentrée évidemment.

C'est le sprint pour les annonces politiques aussi. Entre une réforme de la naturalisation qui fait hurler... Guéant naturellement - et un plan automobile qui ne casse pas trois pattes à une deudeuche, le gouvernement essaye de laisser la meilleure impression possible avant les vacances (en France) des ministres. La rentrée sera une autre affaire.

À l'étranger, le dictateur syrien sprinte comme un désespéré à Alep, avant un départ annoncé. La région s'enflamme doucement avec des millions d'armes et de munitions légales circulant de partout. En miroir, ayons une pensée émue pour tous ces diplomates enfermés aux Nations-Unies en train d'essayer de finaliser avant ce soir un traité contre les ventes d'armes. Sans surprise beaucoup de pays sont opposés à un tel traité et ajoutent des clauses le vidant petit à petit de son sens : un traité sur les armes, oui, mais pas sur les munitions ? Allez comprendre... Ah oui, les USA sont le plus gros fabricant et exportateur de munitions... Vous savez ? Celles qui sont promues par le lobby inattaquable des armes aux USA même après le massacre de DenverBatVille.

Rictus...

Tout cela le jour de l'ouverture des JO ? Vive l'idéal olympique ! Vive l'idéal tout court ! Vive !


Et pour se détendre, puisqu'il le faut bien, une jolie photo intemporelle d'un autre dictateur, jeune marié et emmenant son épouse dans un parc d'attraction en Corée du Nord. Lui aussi serre des "mains". Son mariage à surpris les experts. Si rapide ! Il attendait visiblement la mort de son père. Un bébé à naître dans 7 mois ?



jeudi 26 juillet 2012

Donnez aux banques

Donner aux banques ??? Quoi, kézaco ?

Oui, oui, tout dépend des banques.

Prenez les banques du sang par exemple. Elles ont toujours besoin de sang sous toutes ses formes et de tous les groupes. Il y a tellement d'occasions pour lesquelles c'est nécessaire :

- pendant le Tour de France, et tout au long de l'année pendant sa préparation, nous avons eu une pensée émue pour tous ces sportifs de haut niveau qui ont besoin de transfusions pour se doper sans avoir l'air de se doper, tout en se dopant avec d'autres médicaments pour cacher le fait qu'ils font des transfusions. C'est quand même un comble, qu'on doive essayer de détecter des produits dans leurs urines qui ont pour objectif de cacher que d'autres produits, indétectables, soient utilisés et que des transfusions avec plein de globules tout frais leurs soient livrés clés en main. On n'ose imaginer un Tour sans cas de dopage. On penserait juste qu'ils ont trouvé une méthode encore non détectable. On regrette juste qu'encore une fois et au lendemain de l'arrivée, les cas de dopage se soient multipliés.

- pendant les grands week-end de départ sur les routes, et tout au long de l'année aussi, avec tous ces accidents de la route et ces blessés graves qui ont besoin de transfusions. C'est moins drôle que le Tour, c'est tellement banal qu'on n'en parle pas beaucoup, et pourtant...

- dans certains pays en guerre, où les blessés aimeraient bien pouvoir être operés et transfusés quand c'est nécessaire, mais où il est impossible d'aller dans un hôpital officiel car c'est le pouvoir, donc l'ennemi, qui en détient les clés. Une autre pensée pour les blessés syriens, civils ou combattants, dans cette guerre civile qui n'en finit pas et qui touche maintenant presque toute la Syrie, sauf le désert inhabité.

Dans un autre registre, prenez les banques du sperme. Elles aussi ont besoin de généreux donateurs. Attention toutefois aux effets secondaires, comme dans le film Starbuck...

Quant aux banques à la Picsou, elles n'ont pas besoin de nous. Elles se débrouillent très bien toutes seules en mélangeant joyeusement, avec un cynisme sans bornes et sans contrôle, nos sous en dépôt et leurs placements plus ou moins douteux. L'affaire du Libor est à ce titre une bombe encore plus puissante que celles qui ont déclenché la crise financière avec les fameux prêts en cascade et Lehman Brothers. On n'a pas fini d'en entendre parler. Même les banques les plus "nobles" sont coupables, semble-t-il, y compris en Allemagne et en France. En Angleterre aussi évidemment, merci la City, mais on reparlera de tout cela après les Jeux, si vous voulez bien, isn't it ? Du pain, des jeux, des scandales... Dans l'ordre.

mercredi 25 juillet 2012

Où partir en vacances ?

Z Lartiste part en vacances. On le retrouvera peut-être à la rentrée.

Devinez où il part...


Eh non, pas en Espagne... Pas à Londres non plus, les logements sont déjà hors de prix en temps normal, alors pendant les JO... Pas à Paris non plus, il y fait trop beau... Aux USA ? Ah zut le PSG y est, fuyons, fuyons... Au Ghana ? Troubles annoncés... Au Mali ? idem... En Syrie, oubliez tout de suite.

Finalement il reste Jersey, pour les banquiers et les artistes célèbres en exil. C'est le mieux, même si les îles ont menacé de demander leur indépendance au vu des réformes suggérées par Londres et l'Europe ! On croit rêver. Vive la prochaine guerre des îles Malouines-Anglo-Normandes !

En attendant, ne manquez pas France-USA en football féminin à 18h ce mercredi, pour les JO et en avance sur l'ouverture... Une finale avant l'heure ?

mardi 24 juillet 2012

1,2,3,Soleil

Z Lartiste est enthousiasmé par le beau temps revenu enfin !


Et on arrête de jouer à cache-cache !

Valérie a effacé son tweet qui a créé le scandale pour le remplacer par un nouveau qui a l'air tout droit sorti du service de presse de l'Elysée. Twitter, c'est génial. Si George Orwell l'avait connu, le Ministère de la propagande de 1984 aurait été quand même plus facile à gérer. Refaire l'histoire ! Le cauchemar des démocrates. Heureusement il y a "la machine à remonter le temps sur l'Internet" qui vous permet de revenir à des anciennes versions de sites internet. Ca ne marche pas pour tous les sites, mais c'est fascinant !

Le discours de François sur le Vel d'Hiv et sur "un crime commis en France par la France" n'a pas fait que des heureux. Ainsi, notre cher Guaino se déclare scandalisé par ces déclarations. Le mythe de la France libre, la seule vraie France est encore fort. Une guerre et une guerre civile, des trahisons (de qui envers qui ?), tout ça remue nos mémoires et nos livres d'histoire. Cette déclaration, calquée sur Chirac, divise la droite, c'est normal, et les gaullistes, c'est intéressant. Ce jeu de cache-cache dure depuis trop longtemps... Mais ce n'est qu'un discours, même s'il est important et émouvant.

PSA va dévoiler officiellement son plan et rencontre le Premier ministre. Cache-cache normal, attendu entre deux parties prenantes pourtant opposées.







lundi 23 juillet 2012

Grandes migrations

Un nouveau dessin de notre généreux Z Lartiste en ce lundi où le sport nous laisse un peu tranquille, entre le Tour qui est bouclé et les JO qui sont encore en train de se coiffer. Quelques jours à savourer sans s'arracher ses cheveux à force de commentaires sportifs débilitants.

On ne pense pas assez aux effets des superhommes sportifs sur la nature ! À quand des éthylomètres obligatoires pour les moustiques aussi, en ces périodes de migrations automobiles, et alors même qu'il est presque impossible de trouver des éthylomètres pourtant obligatoires pour nous, les hommes.

Vive l'eau ferrugineuse !

 

samedi 21 juillet 2012

Invitations

Aujourd'hui, jour des invitations.

Mon blog accueille un invité de marque, Z Lartiste, qui nous a envoyé un dessin pour célébrer Paris-Plage, la météo et l'action du gouvernement. Je le publie avec fierté et remerciements en espérant que ce ne sera pas le dernier !

Autre invitation entre corréziens aujourd'hui, car François a été invité dans le château de Chirac... Pour boire un apéritif à base de Château-Chirac ? Pendant ce temps Sarkozy, coincé comme une tranche de jambon de Neuilly entre ces deux pains de Corrèze doit bien être quelque part !

Invitation enfin pour demain. Ne ratez pas le premier épisode de notre grand feuilleton de l'été chaque dimanche. Demain, donc, le début d'Aujourd'hui. Faites le savoir !

vendredi 20 juillet 2012

Chambres avec vue

Temps mitigé, normal, c'est aujourd'hui qu'ouvre officiellement Paris-Plage, avec des méga concerts depuis hier soir à l'Hôtel de ville. Un Paris-Plage sans pluie c'est comme une Belgique avec un gouvernement, c'est si rare qu'il faut le savourer.

Paris-Plage est donc de retour, réduit cette année en surface, mais très ondulant et ici avant les palmiers...


Voici de quoi occuper les discussions autour des zincs, surtout entre automobilistes frustrés par les embouteillages et qui pourront se lamenter encore plus une fois le projet d'aménagement permanent des berges avancé. Rassurez-vous, il y aura du soleil, cette photo a été prise le matin, prévoyez d'y aller plutôt l'après-midi, pour une petite sieste dans un des transats comme si vous étiez dans votre chambre, tout seul avec des centaines de gens autour pour vous regarder, pendant que vous avez, vous, une belle vue sur les merveilles de Paris.

Pendant ce temps, la nuit a été profitable dans d'autres chambres :

- en France avec l'adoption du collectif budgétaire par l'Assemblée nationale. A suivre les débats au Sénat où la majorité de gauche est moins assurée. A voir donc quelles seront les mesures éventuellement refusées ou rediscutées. La vue des députés est de temps en temps très courte (comme sur le robe de notre ministre verte). Elle peut même être très très courte quand il s'agit de fiscaliser leurs indemnités (oh le gros mot, contrôler nos indemnités ???). Espérons qu'elle sera longue et ambitieuse sur d'autres aspects.

- en Belgique avec l'adoption officielle des mesures négociées longuement par le nouveau gouvernement de transition qui se débrouille plutôt bien pour le moment, après tant de mois sans gouvernement. Bonne fête nationale aux Belges le 21 juillet !

- en Espagne, le gouvernement s'est fait violemment chambrer dans la rue par les opposants à sa politique de rigueur, justement indignés.

jeudi 19 juillet 2012

Cliques et claques

Une claque pour la clique au pouvoir en Syrie, peut-on lire dans les médias, après l'attentat contre des dirigeants à Damas.

En Syrie, paniques, rumeurs et batailles. Il n'empêche que le pouvoir actuel est toujours au pouvoir, et que comme les animaux blessés, il est forcément plus dangereux encore. Une claque ne peut suffire à faire tomber un dictateur et sa clique, surtout quand les s'appuient sur une partie importante de la population.

A l'ONU, des claques pour ces chers diplomates qui font exprès de perdre du temps et qui sont sourds à la situation explosive en Syrie. Il semblerait que les russes et les chinois fassent encore obstacle à une résolution. Ils ont certainement de très bonnes raisons, mais vu de loin aucune raison ne peut être bonne face à la mort instantanée et régulière. Aucun rapport donc avec la présence d'une base russe en Syrie, la seule en Méditerranée, et les intérêts chinois pour exister sur le plan multilatéral, comme en Afrique, avec une lecture édifiante des conclusions du sommet Chine-Afrique par exemple.

Partout dans le monde musulman, à des moments légèrement différents, on entre en ramadan. Le Ramadan est presque toujours également un moment avec de grandes violences dans les pays musulmans eux-mêmes, au début, à la fin et au milieu. C'est un moment clé. Clic-clac attendez-vous à beaucoup d'informations, de reportages et de photos à ce propos. Beaucoup d'informations sans importance, comme les difficultés des sportifs musulmans aux JO de Londres, ou les problèmes pour manger un McDonald's au Maroc en plein ramadan. Quelques informations importantes, comme la Tunisie officielle en France, boudée par une partie de la droite moralisatrice et boudant elle-même une partie de la droite collaboratrice avec l'ancien régime (pas les mêmes certainement). Comme le nord du Mali en pleine explosion du recrutement de jeunes par les islamistes qui essayent de consolider leur présence avant l'inéluctable intervention militaire, une fois la situation normale à peu près rétablie dans la capitale.

Pendant ce temps, la France est en plein débat budgétaire et n'est pas en reste sur les cliques et les claques, mais on en perle demain, si vous voulez bien !

mercredi 18 juillet 2012

Projet culturel

Petite annonce parue dans le journal du festival d'Avignon, dimanche dernier :
"Pdt. Fr. cherche projet culturel. Tweeter à @valtrier qui transmettra"

Voici un beau sujet, auquel nous espérons apporter notre modeste contribution ici.

Un petit retour sur le passé. Nos prédictions dans le domaine de la Culture étaient les suivantes, le jour de la nomination du gouvernement :
...

Grand festival artistique francophone à Paris le 20 mars
Promotion obligatoire des produits du terroir de Tarn-et-Garonne
Création d'un parc d'activités pour les anciens combattants dans le Sud-Ouest
Création d'un grand lieu culturel à rayonnement planétaire en Moselle
...

Bon, pas terrible tout ça. On doit pouvoir faire mieux. Voici mes idées actuelles.

La plus percutante :

La France, premier pays au monde à adopter la licence globale pour les biens et services culturels sur l'Internet. Un flambeau pour éclairer l'Internet et le monde, une nouvelle statue de la Liberté. Evidemment, il serait intéressant de réserver l'accès dans un premier temps aux oeuvres en français, car cela leur donnerait un sacré coup de jeune et un avantage certain sur les autres langues. Mais il faudra l'étendre dans un deuxième temps. Comme c'est une idée abstraite, il faut aussi la concrétiser sur le terrain avec des lieux partout en France d'accès à ces contenus en liaison avec des artistes "vivants", avec évidemment un bateau-amiral en Lorraine, dans cette gare TGV au milieu de rien entre Metz et Nancy, à moins que l'on n'en profite pour reconvertir les beaux locaux de l'INIST-CNRS dans le coin. Pour construire ces lieux, SVP ne demandez pas aux sociétés d'auteurs qui ne représentent qu'elles-mêmes.

Les plus industrielles :

La construction d'un Pariwood à Aulnay, lorsque PSA l'aura quitté. On est proche du Nord de Paris où beaucoup de sociétés audio-visuelles et multimédias se sont déjà installées. Notre Bollywood à nous permettra de développer une industrie du cinéma et du multimédia en créant une zone franche qui attirera tous les producteurs de films a,b,x,y ou z. A coupler avec des universités et écoles spécialisées. Ce projet aura le mérite d'être soutenu par les organisateurs de la fête de l'humanité, pas trop loin.

La distribution de tablettes, genre iPad ou Archos Made in France, à tous les écoliers. Cela aurait pour effet de dynamiser une industrie du contenu en français, alors que le milieu français de l'édition au sens large est un des plus frileux au monde, sauf quelques petites sociétés innovantes. On imaginerait alors des concours pour des contenus innovants, des solutions élégantes pour accompagner le tourisme culturel, un lien plus fort entre contenu et contenant, et des jeux évidemment car "que serait la culture sans les jeux, sinon un cimetière de vieux critiques" comme disait Néron en jouant de la lyre.

La plus poétique :

La création d'une école de baladins, chargés de parcourir les routes de France et de chanter, dire et mimer le bonheur, dans tous les lieux où la culture ne passe pas. Ces nouveaux compagnons d'un Tour de France permanent doperaient notre moral, sans se doper. Ils construiraient notre présent, chanteraient juste et jongleraient avec nos désirs. On peut rêver, non ?


mardi 17 juillet 2012

Union Africaine

Ce week-end, l'Union Africaine s'est réunie au plus haut niveau, celui des dictateurs démocrates Chefs d'Etats pour tenter de résoudre la crise qui les agitait depuis janvier 2012 au moins : trouver un Président de la Commission de l'Union Africaine. Il s'agit du chef permanent de l'exécutif, pas du président politique qui change régulièrement au gré des alliances.



Madame Nkosazana Dlamini-Zuma a donc été élue, au grand dam de Jean Ping qui souhaitait se faire réélire et qui avait entrepris une activité intense de lobbying depuis plusieurs mois, y compris en France et en Francophonie. L'Afrique du Sud aussi a été un bon lobbyiste !

Mine de rien, il s'agit d'une sacrée révolution :

- C'est une femme, la première à la tête de l'Unité Africaine depuis toujours, sur ce continent où la condition des femmes est souvent encore peu reluisante. La présidente du Libéria est également depuis peu une femme africaine. C'est un signe évident pour l'avenir de l'Afrique.

- C'est une rebelle, loin des appareils d'Etat de père en fils ou au sein du même parti. Elle a vécu la vie des leaders de l'ANC, a dû fuir son pays, a épousé un futur président sans le savoir, a quatre enfants et une solide réputation de lutte contre la corruption (La dame de fer africaine), elle qui pourtant est ministre avec divers portefeuilles depuis longtemps !

- C'est une anglophone, qui renverse ainsi le rapport de forces historique au sein de l'Union Africaine avec les francophones, représentés par le Gabon... (no comment). Ca va donner un coup de pied quelque part dans la fourmilière bien installée de la coopération française qui va peut-être se réinventer sous d'autres formes, dixit François. La diplomatie d'influence, c'est bien quand on a de l'influence ! La Francophonie devrait en tirer quelques leçons également.

- C'est une sud-africaine, née dans la puissance majeure du continent dans tous les registres du développement. C'est la première fois qu'une puissance majeure prend la tête opérationnelle de l'Union africaine. Cette première ne plaira pas aux autres puissances majeures qui préféraient des pays moins "importants". Le Nigéria, l'Algérie ou l'Egypte ont quelques interrogations aujourd'hui. D'autant plus que l'Afrique devrait bénéficier d'un siège permanent au Conseil de Sécurité de l'ONU à l'occasion de la réforme prochaine que tout le monde attend... Un siège pour qui, vous avez dit ?

- C'est un bon signe pour la nouvelle extension internet .africa, justement portée par l'Union africaine avec des prestataires sud-africains. Elle a encore plus de chances d'être choisie.

Sinon, ce Sommet parle de problèmes africains, c'est normal : poignée de mains entre les deux Soudan à défaut de se mettre d'accord sur rien, idem entre Kinshasa et Kigali, déclaration sur le Mali sans arriver à convenir d'une stratégie pour le Nord du pays.

A propos du Mali, grand éclat de rire ce week-end en lisant le texte cosigné par Jacques Chirac (ancien Président de la France) et Abdou Diouf (ancien président du Sénégal, et non Secrétaire général de la Francophonie en cours) dans le Monde pour parler de Tombouctou : "Un pays privé de son passé est un pays privé de son avenir". Ca existe la maladie d'Alzheimer pour les Etats ? Il est nécessaire de condamner ce qui est condamnable, oui, mais encore faut-il être crédible. On ne s'improvise pas "un indigné" du jour au lendemain... même si c'est à la mode.

-







lundi 16 juillet 2012

Retour sur terre

Alors, quoi de bon ce week-end de fête nationale sous des cieux cléments ?

Le concert de Madonna et son fameux clip sur "Nobody knows me" ?
Regardez bien à 1'27" et attention c'est rapide. Joli montage et tout le monde en prend pour son grade. Marine est furieuse de voir son joli front entaché d'une croix blanche. On attend encore plus de quolibets pour le concert de Nice, grande terre de droite extrême, vers la fin août. En attendant, plaintes annoncées contre Madonna.

Avignon ?
Sa cour d'honneur, sa légion d'honneur pour ce marchand aux portes du temple palais, ses vins d'honneur en présence de François et de sa tweeteuse préférée qui est obligée maintenant de se ronger les pouces 7 fois pour s'empêcher de taper des messages privés en public.

La lecture du JO pour la promotion de la légion d'honneur du 14 juillet ?
Hisse et Ho Santiano, Hughes Aufray aussi l'a eu, sa promotion ! Un rapport avec Brest et le voyage éclair de François pour les Tonnerres de Brest ? Je ne vois pas...



Pas grand chose de bon, donc.

Beaucoup de mauvais comme d'habitude, en Syrie par exemple, où les massacres continuent pendant les travaux (de l'ONU). Kofi Annan a perdu le peu de crédibilité qu'il avait, et avec lui la communauté internationale. Si tout cela est un signe de l'évolution des rapports de force internationaux, les conflits régionaux vont se multiplier puisque plus personne ne les empêche. Et même en l'absence de dictateurs sanguinaires, il y a tellement de raisons pour se battre : les territoires, l'eau, le pétrole, les ressources minières...

On attend donc avec impatience cette semaine pleine de bonnes choses (soyons optimistes) et de soleil (ne rêvons pas).


dimanche 15 juillet 2012

Du temps de cerveau pour... la Zététique

Vous avez eu du temps de cerveau disponible pour...


Chaque dimanche depuis le début de ce blog, je vous ai proposé de quoi occuper votre temps de cerveau, en essayant de trouver des sujets presque aussi utiles que ceux diffusés sur TF1 entre deux publicités.

Vous aurez peut-être remarqué un léger penchant pour des histoires autour de la science, allant même jusqu'à la 'patascience. Cette série va s'interrompre pendant quelques semaines pour laisser la place à votre grand feuilleton hebdomadaire de l'été qui commencera dimanche prochain et dont le titre est, en avant première... rantantanrantanplanrantantan... Aujourd'hui

Mais en attendant aujourd'hui et pour clore cette série avant les vacances (les miennes), je vous propose donc de parler de zététique. Pas d'esthétique ou de diététique mais de ça ! Avec un cours complet sur la zététique ici (PDF lourd).

La zététique, ou l'art du doute, est la manière scientifique d'examiner les faits pour en tirer des conclusions, quelles que soient leurs origines. Les zététiciens (exercice : répétez soixante-dix-sept fois "les zététiciens zézaient tôt et s'asseyent tard, disent les étudiantes z'en sciences") s'attaquent à plein de sujets divers, des idées reçues dans le grand public à celles reçues dans la science.

Pour démonter une pseudo-science (et donc démontrer qu'elle est fausse, si vous me suivez), on peut chercher à identifier les techniques utilisées par leurs auteurs et autres médiums. Parmi elles, on affectionne ici la lecture à froid, qui permet de faire croire aux autres qu'on en sait plus sur eux qu'en réalité... Que le premier qui n'a jamais utilisé cette technique ne lève pas les coins de ses lèvres ;).

Quelques exemples au hasard :

Tout le monde a entendu parler de l'effet papillon, qui en bougeant légèrement ses ailes quelque part provoquerait un cyclone très loin. Pour les curieux, le papillon de Lorentz est bien réel et ce depuis 1972. Avec de très faibles écarts les effets produits peuvent être très différents. Cette page vous propose même de le vérifier par vous même en cliquant dans le cadre (Java nécessaire). Que de jolis papillons !
Au passage, l'auteur de ce site est assez clair, mais tout est relatif, n'est-ce pas ? A force parler de chaos et d'attracteurs étranges (vous avez dit bizarre ? Comme c'est étrange...) on ne sait plus très bien où on est.

On peut tout démontrer si on n'est pas trop regardant sur ses hypothèses de départ. Un physicien américain a produit un bel article pour expliquer qu'il ne devait pas payer sa contravention car il n'avait pas brûlé un stop. Grâce à une jolie démonstration et à quelques hypothèses difficiles à vérifier, il conclut qu'il est facile de se laisser abuser par la réalité. Je vous encourage à lire cet article. Le fait qu'il soit paru un premier avril et qu'il ait fait le buzz, comme on dit en français, ne suffit pas à condamner le raisonnement qui est tout-à-fait correct et très zététique à mon avis.

Aucun rapport entre ces deux histoires ? Mais si, mais si ! Dans les deux ça on parle de papillons...
Et savez-vous que les ailes des papillons sont toujours parfaitement symétriques au poil près ?

Un jour je vous parlerai des frères Bogdanov et des impostures scientifiques, pour lesquelles une attitude zététique serait bien utile. Sachant qu'ils ont réussi à faire condamner de vrais scientifiques qui avaient publiquement démonté leurs "travaux" et qu'ils sont très riches, quelle est la probabilité pour que ce blog soit attaqué lui aussi ? Vous avez tout l'été pour chanter, danser et y réfléchir... en attendant MasterChef pour cuisiner la tête de veau et la cervelle de mouton.

Bon, maintenant je mets à écrire ce f... feuilleton !








samedi 14 juillet 2012

Paris-Brest

Regardez le défilé ! Défilez, les regardés ! Qui regarde qui ?



Lundi dernier, au-dessus de Paris on a eu droit à la répétition des avions et des hélicos. Aujourd'hui c'est pour de vrai. Et le soleil était (presque) là.
Avant un feu d'artifice possiblement annulé pour cause de pluie.

Un petit souvenir de Dingodossiers pour le défilé ? Juste un bout de page, hein, à cause des droits d'auteur, mais vous avez tous en mémoire les premières pages de Gotlib et Goscinny (page 43), non ? Sinon, urgence soldes chez votre libraire favori !



François est à Paris, François est à la télé, François est à Brest.
Mais où est Charlie François ?
Il part à Avignon comme toute l'intelligentsia parisienne.
Ensuite il revient à Paris à temps pour l'ouverture de Paris-Plages le 20 juillet, le début des JO, la fin du Tour et la préparation de vacances reposantes en famille ;).
Paris-plages qui va d'ailleurs s'étendre à la rive gauche de manière permanent avec le projet de la Mairie pour les berges de la Seine, débloqué par le nouveau gouvernement depuis cette semaine, au grand dam de François Fillon qui va protester, c'est sûr, Oulala.

Oulala ? Attention cet été si vous faites du sport !


Bon appétit avec l'interview du président en prime...

vendredi 13 juillet 2012

La cigale et la fourmi

Sale temps pour les travailleurs de l'industrie, coups de tabac à venir. Les discours du patronat sont assez raides, de moins en moins décomplexés. Chez Peugeot, on constate que la crise étant pérenne, il n'y a pas d'autre solution que de fermer des usines, alors qu'ils touchent des aides depuis l'arrivée de Sarkozy au pouvoir pour justement ne pas les fermer.

Quel sens stratégique, quelle vision du futur ! Nous savons bien que beaucoup d'entreprises servent avant tout à satisfaire leurs actionnaires par des réponses à court terme. Ce n'est pas facile, avouons-le, de satisfaire des besoins et des demandes d'acteurs aussi différents que les actionnaires, les cadres, les autres salariés, les clients, les fournisseurs et sous-traitants, les médias, les politiques locaux et nationaux et européens et les citoyens. Après chacun choisit sa stratégie et sa cible privilégiée, ou dans beaucoup de cas, chacun choisit sa suite de mouvements tactiques désordonnés en espérant que cela va réussir à cacher une absence de vision. L'action Peugeot et la note de Moody's n'ont pas l'air d'avoir apprécié, en tous cas.



Le gouvernement a décidé d'agir. Il renforce les recrutements chez Pôle Emploi (si, si !) en prévision des tâches à venir. Il décide de prolonger les dates d'inscriptions aux concours de recrutement de profs (de français ou de maths) car il n'y a pas assez de reçus et même de candidats. Il décide de réformer l'audiovisuel extérieur de la France en arrêtant les réformes de fusion de rédactions comme celles de RFI et France 24, augmentant ainsi le nombre de journalistes.

Vous l'avez compris, les métiers porteurs sont donc prof, conseiller à Pôle emploi, journaliste. Les salariés d'Aulnaie apprécieront et s'en inspireront pour leur reconversion. Les intérimaires dont personne ne parle, ainsi que les employés des sous-traitants qui dépendent de cette usine apprécieront aussi.

Manifestations, grèves, slogans criés et chantés cet été et jusqu'à fin septembre ?


Vous chantiez ? j'en suis fort aise.
Eh bien! dansez maintenant.
disait la fourmi, plus proche du financier que du savetier...


N'oubliez donc pas que les premiers bals du 14 juillet commencent souvent le 13 (!?!) A Paris, il y en a certains. Sous la pluie ? Bof, de toutes façons, le week-end s'annonce pourri, alors autant en profiter. Pour la fête de la Musique il a plu mais moins que d'habitude. Dansons et chantons sous la pluie !


jeudi 12 juillet 2012

Peugeot, Pijo, Pigeons

Donc c'est vendredi 13 avant l'heure pour les salariés de Peugeot, à Aulnay, à Rennes et ailleurs.
Peugeot annonce la fermeture complète de son usine d'Aulnay en 2014, préparée depuis des mois et dont l'annonce avait clairement été retardée pour ne pas gêner Sarkozy. Première fermeture complète depuis 20 ans en France pour une usine automobile. Après avoir désespéré Billancourt, les constructeurs automobiles désespèrent Aulnay.

L'action Peugeot a bondi, à la hausse, les investisseurs adorant quand les charges structurelles baissent. Peugeot déclare également que leurs finances sont saines et qu'ils n'ont pas besoin de capital supplémentaire ou d'argent injecté par l'Etat (qui espérons-le n'aiderait pas une entreprise qui licencie et délocalise). Tout va donc bien pour la société Peugeot et ses actionnaires. C'est juste qu'il n'y a pas assez de commandes en Europe pour remplir Aulnay.

Si les politiques sont inquiets, c'est aussi pour la multitude de sous-traitants qui tournent autour des grandes usines, pour les approvisionner. Le nombre total d'entreprises et d'emplois touchés par cette décision est beaucoup plus important que les 8000 emplois Peugeot directs dont on parle. C'est une sorte d'état de catastrophe pas du tout naturelle qu'il faudrait déclarer. Un peu plus de manifestants dans les rues à prévoir. Et des mots déjà très forts utilisés en réaction à cette bombe : assassins, crime social, catastrophe, séisme...

Cela n'obère en rien le nombre de voitures Peugeot et autres marques associées (comme Citroën) que vous verrez sur les routes. En Afrique, par exemple, où les Pijo ont toujours eu un succès énorme, avec des voitures anciennes réparées avec génie, on voit de moins en moins de Pijo...

Une petite pub de 2009 à ce propos ?


Une autre de 2012, avec un message subliminal ?

Non, non, tous les pigeons ne sont pas pareils, et peut-être que certains pigeons n'essuieraient plus leur Pijos aujourd'hui...

PS A noter, mais je saute du coq à l'âne que le logo moderne Renault a été dessiné en 1972 par Vasarely. Il y a quarante ans ! Vasarely vient de mourir une seconde fois cette semaine avec la disparition de Denise René, qui fut La Galeriste de cette génération d'artistes. Une petite histoire des logos de voitures ici avec un peu de Lion de Peugeot aussi dedans. A ma connaissance, Vasarely n'a jamais représenté de Lion, quoique... dans le fond, peut-être un lion se préparant à sauter sur sa proie ?


mercredi 11 juillet 2012

Assises ou debout ?

Les assises de l'enseignement supérieur et de la recherche sont donc lancées en France depuis ce mercredi, jour de Conseil des Ministres. Présidées par un Prix Nobel, une femme brillante, Mme Françoise Barré-Sinoussi.



Un programme en plusieurs temps, avec une consultation nationale, des assises territoriales et des assises nationales, puis un projet de loi. Insérez où vous voulez des manifestations d'étudiants et de chercheurs, des actions des lobbies habituels et vous avez un cocktail intéressant, plutôt corsé. Bon courage !

Est-ce que cela sera un exercice obligé débouchant sur de simples ajustements ou un exercice de refondation ? Ca me fait penser au grand paradoxe de la recherche française : les chercheurs français sont reconnus dans le monde entier et appréciés à leur juste et haute valeur dans beaucoup de disciplines et sur beaucoup de sujets. Mais les organismes de recherche et les universités qui les hébergent sont relativement mal "classés" car trop éclatés, pas assez visibles et souvent de tailles trop inégales. En matière de formation, le modèle français est très attaqué, mais il répond à des objectifs contradictoire : accueillir le plus grand nombre avec des frais d'inscription réduits, former des élites forcément limitées en nombre dans des filières d'excellence plus chères.

Participer à des rencontres regroupant ces différents acteurs revient à regarder des matchs de Sumo. Les organiser pour que la concertation débouche sur des résultats relève de la dentelle. Ce n'est pas tout-à-fait le même monde. Passer de la compétition sauvage mais très polie à la coopération souvent délicate à construire est un exercice délicat.

Comme dans le domaine de la grande conférence sociale, on verra si les conclusions sont à la hauteur des espérances.

Donc en octobre-novembre, prévoyez vos manteaux et des bonnes chaussures de marche : manifestations à prévoir entre le social, l'environnemental, la recherche, l'éducation, le congrès du PS et celui de l'UMP...  Debout les assises !

mardi 10 juillet 2012

Quand l'adjectif négatif est positif

Beaucoup de confusion entre négatif et positif en ce moment.

Pour la première fois de son histoire (longue) la France a donc emprunté de l'argent à un taux négatif. Très légèrement négatif certes, du genre 0,006% mais quand même !

Pour nous autres, citoyens normaux, et même pour les emprunteurs en masse comme les entreprises et les Etats, emprunter de l'argent à quelqu'un c'est au mieux payer peu d'intérêts ou même pas du tout. Mais payer des intérêts négatifs est en fait très positif. C'est comme si la France était une banque de dépôt où on peut venir placer de l'argent, sans espoir de toucher des intérêts, avec des frais très faibles à payer et juste la garantie de retrouver plus tard son capital. Depuis quelques mois l'Allemagne était dans ce cas et tout le monde trouvait cela normal, vu la solidité de l'économie allemande. Mais maintenant que la France est également dans ce cas cela soulève au moins deux questions :
- il y a tellement de capitaux qui se baladent, non placés dans des placements productifs et à moyen long terme, que ces fonds doivent en permanence trouver des lieux sûrs où ils ne génèrent pas des frais de gestion gigantesques et où ils sont certains d'être récupérables. Cet argent mouvant, mobile coûte cher à transférer, à gérer. La mise au frigo France pendant quelque temps est un moindre mal qui intéresse donc des investisseurs ou spéculateurs entre deux "coups".
- La France s'affirme, même après les élections et les catastrophes prédites par le droite avant, comme un frigo de bonne qualité, pas autant qu'une marque allemande, mais quand même ! Ce sont les anglais qui vont être contents. Cette nouvelle tombe plutôt bien pour la visite officielle de François à Londres, royaume des banquiers spéculateurs.

Négatif ou positif le résultat de la grande conférence sociale après le discours de François ? Ce billet est écrit avant le discours de clôture du Premier ministre, mais la tendance est au positif, dans un climat négatif. La croissance n'est pas encore là, mais plusieurs concertations seront annoncées et certainement quelques lois ou décrets en juillet pour poser des rustines en attendant de changer la chambre à air avec des réformes de structure. La lecture du Journal Officiel sur son iPad en juillet sur la plage est un plaisir très positif !

A propos de chambre à air, les contrôles positifs sur le Tour de France, les gardes à vues et autres exclusions ont commencé à pimenter la première semaine, avant les grandes pentes (positives et négatives) de la montagne. Ca serait bien, qu'un jour, on puisse (ne pas) regarder un Tour de France sans entendre parler de dopage. Mais ne rêvons pas...

A propos d'Allemagne, il n'y a pas que nos parlementaires qui sont doués pour les coups tordus et pour faire plus avec moins. Certains députés allemands, très peu nombreux ont réussi à profiter du match de foot Allemagne-Italie pour faire passer une loi liberticide, alors que tous les autres devraient regarder le match. Match perdu et loi votée ? Du négatif pour du positif ou le contraire suivant son positionnement politique... Tout cela dénote quand même une étrange confusion qui plane sournoisement au-dessus de nos têtes comme un vol de criquets au-dessus de plantations africaines.

A propos d'adjectifs, vous avez remarqué qu'on ne parle jamais de décroissance, mais de croissance négative. On ne parle jamais de baisse mais de ralentissement de la hausse. Tous les parents savent bien que ce sont les noms qui comptent et pas les adjectifs, et qu'aucun enfant n'entend la négation. Si vous dite "ne touche pas" à un enfant, il n'a qu'une envie c'est de toucher. Si vous dites "parle moins fort", le seul mot qu'il n'entend pas c'est le "moins". C'est la même chose pour les adultes et la communication publique.


adjectif, négatif, positif
tif, tif, tif... c'est les vacances, il faut aller chez le coiffeur

lundi 9 juillet 2012

Conférences et Sommets



Aujourd'hui début donc de la grande conférence sociale, à ne pas confondre avec les sommets organisés pendant le précédent quinquennat. Une petite leçon de sémantique pour bien comprendre les différences :

- les sommets organisés par Sarkozy étaient du spectacle, du bling-bling, alors que les conférences organisées par François sont du sérieux. La preuve, au lieu de les organiser dans des palais ministériels ou présidentiels, comme à Grenelle, on les organise dans des Palais, au Conseil économique social et environnemental, hébergé dans la belle grande salle du grand Palais d'Iéna, un autre grand hémicycle.



- les sommets étaient de simples sommets, la conférence est une "grande" conférence, donc c'est plus grand.

- le président ouvre la conférence, et il rencontre même avant l'ouverture officielle les principaux acteurs pour convenir ensemble du ton et des résultats attendus. Sarkozy étant le Sommet à lui tout seul n'avait pas besoin de rencontrer les acteurs, puisque les conclusions étaient déjà balisées avant.

- en fin de conférence, rien de concret n'est attendu, sauf un accord consensuel sur une méthode de travail, l'ouverture de discussions autour de grands thèmes et un agenda serré avec un bilan à faire dans un an. Un sommet n'a jamais de bilan et Grenelle I ou II ne sont jamais analysés a posteriori, car un Sommet se suffit à lui-même.

- une conférence dure 48 heures (moins les repas, les cocktails et les nuits) alors qu'un sommet ne dure qu'une journée. C'est donc mieux !

- une conférence sert à développer le dialogue social, alors qu'un sommet sert à développer le dialogue social. La différence est que dans le cas du sommet, le dialogue était avec le président, alors que la conférence est avec le premier ministre, même si la conférence est ouverte par le président. C'est clair ?

- un sommet est en fait une conférence au sommet, avec des têtes et des chefs, et pour montrer l'importance de ces têtes. Une conférence tout court n'est donc pas forcément uniquement avec des têtes, mais il peut y en avoir. Ce qui compte dans une conférence, ce sont les contenus et les propos tenus. Dans un sommet, ce sont les têtes.

- après la réunion (du groupe des amis du peuple syrien) et la rencontre (avec Angela célébrant les 50 ans de la nouvelle relation franco-allemande), en attendant le conseil (des ministres) et un futur séminaire (des ministres sur un sujet donné), tout cela fait beaucoup d'occasions de discuter et de discourir. Ce discours de la (nouvelle) méthode prônée par François est bien. Beaucoup d'interlocuteurs voudront passer de la parole aux actes. Beaucoup de contradicteurs voudront disséquer le discours et limiter l'action aux simples paroles, pour mieux critiquer le gouvernement. On attend donc les conclusions de mardi soir avec un grand intérêt.

Peu importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse... Pendant ce temps ce sont les travailleurs qui trinquent !

Et, pour conclure, quelques mots d'un autre Sommet, celui de la Francophonie, prévu en octobre à Kinshasa. Rencontre importante attendue ce jour entre François et M. Abdou Diouf, secrétaire général de la Francophonie pour en parler : Sommet à Kinshasa ou pas ? A cette date ? Y aller ou pas et dans quelles conditions et à quelles conditions ? Après une semaine plutôt africaine pour François, c'est l'occasion d'avancer un peu plus vers une nouvelle politique. Un Sommet avec un S majuscule car ici les têtes sont des chefs d'Etats et de gouvernements, excusez du peu.


dimanche 8 juillet 2012

Du temps de cerveau pour ... l'Arobase et la Gidouille

Postulat
Tournant toutes deux dans le sens trigonométrique, l'arobase et la gidouille sont liées par des liens immémoriaux. L'objet de ce billet est de les recenser afin que de pieux universitaires puissent dys-séquemment les disséquer. Foin de discussion, il est urgent de commencer cette enquête entamée il y a bien des années en tant que jeune 'pataphysicien.


Elément Un
 
Sur la piste du @ dans la Venise du XVIe siècle ROME (Reuters)
Un professeur d'université de Rome a découvert le symbole "@" de l'ère électronique dans des lettres de marchands vénitiens datées d'il y a 500 ans. Le site du quotidien La Repubblica, publie des photographies qui montrent clairement le symbole découvert par Giorgio Stabile au sein d'échanges épistolaires commerciaux entre Italiens et plus particulièrement entre Vénitiens, alors qu'il effectuait des recherches pour l'encyclopédie Treccani. Selon Stabile, la "chiocciola" utilisée au XVIe siècle n'avait pas la signification actuelle mais correspondait à une unité de mesure de l'époque, l'amphore. Aucun symbole ne surgit de nulle part, estime cependant ce professeur. Les Britanniques ont repris le "a" cerclé en lui donnant le sens de "au prix de" (at the price of), ajoute-t-il. Il fut ensuite réutilisé au XXe siècle par Ray Tomlinson, un ingénieur américain qui inventa un système de messagerie électronique pour le réseau Arpanet, précurseur d'internet, et l'inséra entre le nom du destinataire et du serveur hébergeant sa boîte aux lettres électronique au début des années 70. Le chercheur romain déclare avoir besoin d'effectuer des recherches supplémentaires mais soupçonne Leonard de Vinci de l'avoir lui aussi utilisé.


Elément Deux
Une arobase, une arobace, un arrobe, un arobe, une arrabas, une arobas, ou une arrobas ?
Evidemment, l'Académie Française a une opinion :
"Arobase ou arrobe ? Bien que l'Organisation internationale de normalisation ait retenu la forme arrobe pour le français de l'informatique (ISO/CEI-1), l'usage n'est pas fixé quant à la désignation du signe typographique @, traditionnellement appelé a commercial (ligature du a et du d notant ad latin, "à" en français, dans l'écriture onciale des chancelleries, à comparer avec &, et commercial ou esperluette, ligature du e et du t). En anglo-américain, ce signe n'a d'abord été utilisé qu'en comptabilité devant les indications de prix des catalogues, des factures, etc. pour signifier at "à tel prix". En 1972, Ray Tomlinson, inventeur du courrier électronique, le choisit pour séparer le nom de l'émetteur ou du destinataire de celui de l'organisme hébergeant sa machine, d'une part parce qu'il ne pouvait pas figurer dans un nom propre, d'autre part parce que son sens, at, "à", était tout à fait approprié. On rencontre aussi bien arobas ou arrobas que arobase ou arrobase. Les formes en e sont plus conformes à la prononciation française, les deux r étymologiques. On ignore par quels détours sémantiques ce terme nous est venu de l’espagnol arroba, emprunté de l’arabe, qui désigne une unité de mesure d ’Espagne et d’Amérique latine, et qui figure dans divers dictionnaires français sous les formes arrobe ou arobe, qui semblent préférables. On avance cependant l'hypothèse d'une déformation de a rond bas (de casse) plutôt que d'une confusion avec l'abréviation de l'unité de mesure."


Elément Trois
L'expression "à commercial" est à l'arobase ce que le "et commercial" est à l'esperluette (ou la perluète), c'est à dire un ensemble de lettres bavard et sans saveur. Le "at" et le "chez" sont purement utilitaires, donc vulgaires. Même les enfants à l'école utilise le "fois" ou l'"x" à la place du @ : Alors que les comptables écrivaient "3 pièces @ 9 F." les écoliers disent "3 fois 9", chantent do-do-mi-do et écrivent "3x9" alors que les informaticiens nous ont obligé à écrire "3*9".
Question : Mais combien tout cela fait-il ? 27 ? Comme le code de l'apostrophe de la 'pataphysique ? C'est magique.


Elément Trois bis
Utilisé par les comptables pour dire (à, vers, du latin ad), ce symbole, contrairement à la gidouille a été très vite ajouté aux premières machines à écrire, une fois le premier modèle d'Underwood paru vers 1895. Mais que faisait donc Faustroll à cette époque ? Apparu ainsi par tradition sur les claviers de machines à écrire, puis de télétypes puis d'ordinateurs, ce symbole fut détourné en 1972 par l'inventeur du premier message électronique, Ray Tomlinson (cf. supra), car hautement improbable.


Elément Trois Ter
Conjecture de l'auteur
Ray Tomlinson était 'pataphysicien et le symbole choisi était ce qui ressemblait le plus à la gidouille
.
(Note de l'auteur : Nous pensons que la publication de cette conjecture doit être prise pour ce qu'elle est : une chance historique pour l'Internet de retrouver sa source 'pataphysique et une occasion pour les optimates et autres 'pataphysiciens de prouver leur valeur en démontrant cette conjecture, par toute méthode, sauf par l'absurde évidemment. Il va de soi que nous publierons toutes les démonstrations et tentatives d'icelles sur ce 'patablog :)


Elément Quatre
L'ar-roubè est le quart en arabe et l'arroba est une unité fondamentale de poids en espagnol, puisqu'elle mesure 12,780 kg et sert à évaluer le poids des taureaux de combat. Question : Si cela veut dire le quart, cela implique que l'unité est de 4 @ 12,780 kg, soit 51,120 kg. Cela me semble bien petit pour un taureau, non ? Merci d'éclairer notre lanterna !


Elément Quatre et quelques
Cela me semblait bien petit pour un taureau, non ? Ma lanterna fut éclairée par Henri qui explique que les poids des toros sont discutés entre amateurs en poids de chair vive (en gros, la carcasse chez le boucher) et s'il dépasse 400kg, on en retire 400kg. Un toro de 950kg pourra par exemple faire 550 kg de chair vive et être désigné comme un toro très moche de 150 kg ! Alors effectivement un taureau de 451,120 kg de chair vive, c'est correct, je m'incline et m'enfuis vivement.


Elément Cinq
Au risque de choquer, le très bon site môme.net propose une autre explication que celle de l'Académie Française. Nous osons vous la livrer telle quelle :
"@ est un a entouré d'un cercle attaché senestrogyre (tournant à gauche) qui était utilisé dans le commerce international pour donner des équivalents monétaires approchés (non exacts à la deuxième décimale); car, à l'époque on ne disposait pas des moyens actuels, tous les calculs se faisaient à la main et de tête, et il était long et fastidieux de calculer des listes de prix (catalogues) à la 3ème décimale. Ce sigle signifiait "around" ou "approached" en anglais, soit "environ", mais en France on disait aussi "approché". C'est peut-être pour cela qu'il a été employé en écriture électronique pour signifier que l'on "approchait" quelqu'un.
A l'époque quand on voulait envoyer une correspondance à une personne dont on ne connaissait que l'adresse de l'entreprise, par exemple on la libellait ainsi: Monsieur Jean DUPONT c/o Ets DUTAPIS 1, rue Principale PARIS 7ème (Seine) les signes "c/o" signifient encore aujourd'hui "care of" équivalent anglo saxon de "aux bons soins de..."


Elément Six
Et dans les autres langues ?
Une seule source d'informations à aller voir d'urgence !!!
Pour vous appâter, quelques traductions de l'arobase à déguster :
Queue de singe, escargot, trompe d'éléphant, ver de terre, queue de chat, miaulement, hareng, queue de cochon, testicule de singe, singe-araignée; petite souris, petit gâteau, petit chien, rose...


Elément Sept
Le Trésor du Félibrige de Fréderic Mistral (dictionnaire provencal-francais, 1878) donne le mot aro-bas, déformation de ala-bast qui devrait s'écrire en graphie occitane actuelle ara-bast. Il s'agit d'un crochet que l'on accroche au bât des ânes...
Question : la forme de ce crochet est-elle de type gidouille ?


Elément Huit
Au XVIIIe siècle, deux exemples d'aunes tirées des papiers d'affaires de négociants en toiles de Laval. Il est étrange de constater qu'Ubu et Laval partagent deux propriétés (Jarry originaire de Mayenne et Ubu de Jarry, palindromes tous deux). C'est également le cas du mot composé gidouille-arobase quand il est dessiné...

(à suivre)
Vous aurez remarqué que la gidouille est absente et omniprésente. A vos plumes !!!
Elémentaire


<img align="absmiddle" height="60" src="minigido.gif" width="60">Flash ?

samedi 7 juillet 2012

Orange éparpillée façon puzzle

Bonne fête à tous les Raoul !


Sur ce blog, un de nos films-cultes c'est les Tontons flingueurs. Aujourd'hui, Saint Raoul, nous avons une pensée émue pour les millions de victimes de Raoul hier, abonnés d'Orange et de ses opérateurs esclaves comme Free. Raoul a en effet frappé :


" Non mais t'as déjà vu ça ? En pleine paix ? Il chante et puis crac, un bourre-pif ! Il est complètement fou ce mec. Mais moi, les dingues, je les soigne. Je vais lui faire une ordonnance et une sévère... Je vais lui montrer qui c'est Raoul. Aux quatre coins de Paris qu'on va le retrouver, éparpillé par petits bouts, façon Puzzle. Moi, quand on m'en fait trop je correctionne plus : je dynamite, je disperse, je ventile ! "
Bernard Blier / Raoul Volfoni


Raoul a en effet dynamité le réseau Orange, mieux qu'un simple bug. Orange a eu son vendredi noir.
Entre inculpation (enfin !) pour les suicides de ses employés et panne encore plus grande que celles de Free à ses débuts, en passant par la visite de deux ministres inquiets à son PC de crise, Orange a fait fort. Indemnisations à venir, on espère. Au début ils parlaient d'incident, puis grave, maintenant de panne géante.

Quelques réflexions sur le numérique en passant : une douzaine d'heures sans téléphone, voix-SMS ou données, ça pèse quoi ? Il y a ceux qui n'ont pas vu la différence, ceux pour qui c'était crucial et qui ont perdu quelque chose d'important. Ceux qui ne dépendent pas du téléphone et ceux qui ont un fil à la patte. Ceux qui perdent de l'argent avec chaque minute sans téléphone. Ceux qui ont pu passer un après-midi et une soirée tranquille sans être dérangés, mais qui vont devoir rattraper ce week-end. Tous ces hommes importants dont le pouvoir réside dans la capacité d'appeler n'importe qui à toute heure pour prouver leur pouvoir et qui n'ont pu le faire. Ces histoires d'amour qui n'ont pu se concrétiser à cause d'un SMS raté...

Notre dépendance au numérique, mobile en l'occurrence, devient de plus en plus forte. Le nouveau CNN à la française (pardon le CNNum, Conseil national du numérique) qui est en cours de remaniement profond par le gouvernement va avoir fort à faire. Auparavant, il était constitué quasi uniquement de patrons d'entreprises (comme Orange ou Free). Demain il accueillera aussi des usagers ou des engagés par exemple. On peut supposer, après cette panne, que la refonte de ce CNN est devenue inéluctable. Il serait temps que ces technologies et ces services ne soient pas uniquement pilotés par l'offre et les offreurs, mais aussi par la demande et une forme de bien public, réclamé par beaucoup à juste titre.

En attendant, pour consoler nos millions de lecteurs qui n'ont pu consulter ce blog sur leurs téléphones 3G Orange hier soir, quelques jolis dessins et quelques jolis tweets :


vendredi 6 juillet 2012

Education

C'est les vacances (en bon français).

Aujourd'hui, premier jour de vacances pour les écolières et écoliers. Exit l'année scolaire et rendez-vous début septembre. Deux mois de bonheur à s'amuser, s'ennuyer ou travailler au choix. Deux mois que nous souhaitons bons à nos chères têtes blondes, brunes, crépues ou même colorées. Attention aux cahiers de vacances qui rassurent les parents avant tout. Profitez bien de ces vacances, car les prochaines vacances d'été seront vraisemblablement plus courtes, dixit notre ministre de l'éducation. Même si celles de la Toussaint sont plus longues.



Aujourd'hui, publication des résultats du Bac (avant rattrapage), connus à l'heure de ce billet. On pense très fort à tous ces bacheliers ou candidats. Je me souviens du jour où j'ai reçu ma collante, car à l'époque on n'avait pas d'autre moyen de savoir que d'attendre le courrier avec ses notes. Grosse émotion le matin au réveil quand le facteur a apporté le papier (bleu ?). Aujourd'hui, l'Internet a remplacé le Minitel et le courrier, les listes sont affichées sur les lycées et le rétrécissement du temps pour connaître les résultats a amplifié le stress des candidats et de leurs parents. Tout savoir tout de suite, être le premier à savoir, à tweeter à ses copains/copines, à poster sur son mur Facebook. Gros trafic attendu aujourd'hui sur l'Internet. De la Poste aux posts.



Hier, lancement à la Sorbonne de la concertation nationale pour refonder l'Ecole avec un grand E. (Mon correcteur orthographique ne veut pas de refonder et me suggère refondre. Serait-il de droite ?)
Grand raout comme le grand amphithéâtre de la Sorbonne en a vu tant, de natures et de tailles très différents et plus ou moins policés, si vous me permettez. On retrouvait dans la salle et dans les groupes de travail qui vont plancher jusqu'à octobre le ban et l'arrière-ban de la "communauté éducative", avec des incontournables et d'autres qu'on aurait bien aimé voir se reposer tranquillement et cultiver leur jardin. Si cette question vous intéresse, rendez-vous sur le site officiel et réagissez !


Fin de cette concertation en octobre, mais début en octobre des Assises de la recherche, pour l'enseignement supérieur donc. On attend la communication au Conseil des Ministres la semaine prochaine, le 11, pour en savoir plus et avoir confirmation des pilotes de cette flottille d'avions pas du tout organisés, la France étant un pays paradoxal : un des meilleurs au monde, reconnu par tous, pour la qualité de ses chercheurs et de ses recherches ; un des moins bien classés et reconnus en tant qu'institutions de recherche, à cause notamment de la fragmentation et de la non coordination stratégique des acteurs. On suivra aussi ce dossier ici.



PS à propos du billet de sous les pavés et du Boson de Higgs

J'ai cru sentir chez vous une légère incompréhension de la situation, car peut-être la physique quantique ne fait-elle pas partie de vos hobbies. Qu'à cela ne tienne, voici une explication en vidéo de la situation. Tout doit être nettement plus clair après ça, à coup de colle, de cuillers et de cocktails (si,si !)

Non ? Vive l'éducation !

jeudi 5 juillet 2012

Déclarations d'indépendance

5 juillet 1962, il y a 50 ans !

Déclaration d'indépendance de l'Algérie, après une longue guerre, des changements de régime dans les deux zones. M. Bouteflika a plaidé hier pour "un partenariat d'exception" avec la France. Certains analystes écrivent "Plus flexible, le président François Hollande entretient une relation particulière avec l'Algérie. En tout cas, sa vision tranche avec celle de Nicolas Sarkozy".

4 juillet 1776

Déclaration d'indépendance des Etats-Unis. A l'heure où est posté ce billet, on est encore le 4 juillet aux USA ;p et 1776 pieds c'est la hauteur de la tour qui remplace le World Trade Center à New-York et dont la dernière poutrelle a été posée il y a quelques jours.

4 juillet 2012

2 déclarations d'indépendance importantes pour l'Internet

- Le parlement européen a voté contre le projet ACTA. C'était attendu et espéré, mais maintenant c'est fait ! L'Internet ne sera pas (complètement) le terrain de jeux des Etats policiers.



- Parution de la déclaration pour la liberté de l'Internet avec sa traduction en français ici. Vous avez la liberté de la signer (ou non).





mercredi 4 juillet 2012

Sous les pavés ...?

Sous les pavés... la plage bien sûr, mais pas seulement !

Les plages se remplissent, Paris-Plage se prépare et les soldes sont en plein boum pour les bikinis, lunettes de soleil et autres objets incontournables de l'été. N'oubliez pas les chapeaux, les crèmes et les préservatifs !

Sous les pavés... le gazon !

Daniel Cohn-Bendit, dont la date n'est pas encore périmée depuis ce fameux slogan de 1968, a lancé quelques pavés dans la mare, comme à son habitude : il critique les Verts qui fluctuent de manière bizarre dans leurs votes - un jour présents au gouvernement, le lendemain s'abstenant pour l'élection du Président de l'Assemblée faute d'avoir obtenu la commission rêvée, le surlendemain votant la confiance au gouvernement dont ils font partie tout en menaçant de ne pas le faire Ô Ma mère !
Dany annonce donc son retrait du parlement européen au moment des élections de 2014, mais surtout il annonce son intention de tourner un film pour Arte sur le Mundial de foot au Brésil en 2014 aussi. Le gazon est bien vert sur ce coup. Est-il synthétique ? La forêt est-elle préservée ? Les favelas sont-elles connectées et les indiens motivés ? L'équipe de France va-t-elle battre l'équipe d'Allemagne et de quel côté pencheront Dany et Arte ? On vibre d'impatience !!!

Sous les pavés... l'arène !

L'hémicycle a donc retrouvé des couleurs normales hier, avec un discours normal de notre Premier ministre normal, une opposition lançant des invectives normales pour se réchauffer. Le Front de gauche s'est abstenu (mais avait voté pour le nouveau Président de l'Assemblée, allez comprendre). Mélenchon n'avait pas droit à la parole, le tribun étant exclu de l'Assemblée, mais heureusement un autre tribun-avocat s'est dressé comme un Juste milieu, Borloo en pleine forme, arrivant à ménager la chèvre, le chou et le loup (et Bayrou). Les principaux orateurs sont en place, le spectacle peut commencer, Discutari te salutant !

Sous les pavés - les mots !

Merci au Parisien pour cette analyse du discours du Premier Ministre, in extenso ici aussi.



Sous les pavés... les billets ?

Perquisition hier chez les Sarkozy (domicile et bureaux). La première d'une longue série attendue par tous : les citoyens pour savoir s'il y a quelque chose derrière tout ce qu'on dit depuis au moins 2007, les juges pour enfin enquêter sans retenue constitutionnelle, les politiques et les médias pour commenter sans fin, les Sarkozy enfin pour prouver leur innocence. Ca sent le feuilleton de l'été et de l'automne, car il y a d'autres dossiers en souffrance. Ca nous changera des Strauss-Kahn qui ne vont pas fort en ce moment. Ce blog n'est pas un blog à scandales, mais, bon, ça fait longtemps qu'on attendait que la justice se mette en marche, alors...

Sous les pavés... le Boson (de Brout, Englert et Higgs)

La particule de Dieu existerait donc bien, avec un taux d'erreur inférieur à un sur un million !
Grosse nouvelle pour la plus petite des particules mais aussi la plus lourde. Celle qui transforme sa masse en énergie et la donne gentiment aux autres particules dont nous sommes tous faits. Merci Boson ! Une quête s'achève, une autre commence autour des enfants du Boson. Au fait de quel sexe est le Boson ? Je n'ai pas réussi à le découvrir, mais peut-être est-ce un ange ?

Sous les pavés... les excuses !

A propos de mon billet de vendredi dernier sur l'hémicycle, je vous dois des excuses. Marty Mc Fly ne devait pas revenir la semaine dernière mais le 21 octobre 2015. On a donc le temps de reparler de cette nouvelle gigantissime. Presque tout le monde s'est fait avoir par ce "hoax" bien fait, destiné à promouvoir la parution d'un DVD :((
A propos de canulars je vous recommande d'ajouter à vos signets/favoris le site suivant. C'est la première ressource francophone sur les canulars du web, qu'ils soient sérieux, drôles, méchants ou anodins et ce malgré son nom anglophone. A vérifier régulièrement quand vous recevez des courriels bizarres.

mardi 3 juillet 2012

Et l'Afrique ?

L'Afrique ? Lu dans le Parisien, un journal qui malgré son nom est parmi les mieux informés sur l'Afrique et la Francophonie.

François Hollande commence donc à s'intéresser à l'Afrique, en voulant traiter ce continent multiple d'une autre manière que ses prédécesseurs : plus de cellule Afrique toute-puissante à l'Elysée et des contreparties politiques aux appuis au développement. Enfin un président qui n'aurait pas directement été financé par des planches à billets africaines ?

Si l'on en croit ce site, cela a déjà surpris le président guinéen qui aurait cédé à un chantage une intimidation une suggestion de François sur la libération de prisonniers politiques, même pas 24 heures après son entrevue de lundi. A confirmer et à suivre évidemment.

Plus facile à dire qu'à faire, lorsque les lobbies français et internationaux se réveilleront, des compagnies pétrolières et minières aux grandes sociétés d'import-export. Mais la présence aux commandes d'un écolo, chargé de la coopération du développement, Pascal Canfin, qui a de plus la haute main sur tous les leviers du MAE et de l'AFD est un signe important de changement.

Pendant que la Ministre de la Francophonie paradera dans les réunions culturelles et touristiques, comme un sherpa sur-dimensionné, les décisions politiques et économiques auront lieu au MAE et à l'AFD. On attend par exemple un communiqué de la Francophonie culturelle pour condamner les atteintes aux mausolées de Tombouctou, et les risques encourus par les milliers de manuscrits conservés dans la région depuis les XIème et XIIème siècles pour certains. C'est un vrai sujet, un beau sujet que celui de la conservation du patrimoine. C'est choquant de le détruire. Mais cela permet de ne pas parler de la situation politique dans la région, ni des risques encourus par les êtres humains qui souffrent à Tombouctou et ailleurs.

On attend donc le premier discours de François sur ces sujets, ou à défaut celui du premier ministre ou de Laurent Fabius. Peut-être quelques mots aujourd'hui dans le discours de politique générale, mais vraisemblablement très peu, car l'Afrique mérite un grand discours, histoire de faire le contrepoint au discours calamiteux (Attention, fichier lourd en PDF 3,3 Mo) de Sarkozy à Dakar qui a choqué jusque dans les villages.

François fera-t-il une tournée en Afrique, et avec quel itinéraire ? D'une démocratie à l'autre le choix va être délicat ! Va-t-il attendre et profiter du Sommet de la Francophonie à Kinshasa (a priori mi-octobre) en République démocratique du Congo, ex-Zaïre ou ex-Congo belge de Tintin ? Ce pays n'est clairement pas un modèle pour l'Afrique mais le lieu d'un Sommet international devient naturellement "neutre", "normalisé" et un bon endroit pour parler. Reste que la situation de ce pays empêchera peut-être un tel voyage, certains autres chefs d'Etats et de gouvernements annonçant déjà qu'ils n'iraient peut-être pas. Et puis l'Afrique et la Francophonie sont deux ensembles différents avec une intersection qu'on appelait autrefois le "champ" ou le "pré carré" dans des métaphores agrestes charmantes recouvrant une réalité moins bucolique : avez-vous déjà entendu le bruit des pistolets-mitrailleurs le soir sous les bananiers pendant que vous sirotez un cocktail dans un hôtel chic, votre mallette pleine de produits locaux à la main ?

Un dossier qu'on suivra régulièrement sur ce blog... histoire de remplir cette carte muette...